Société de consommation

by Annaelle

La société de consommation, c’est une mauvaise chose par rapport à quoi au juste?

«Société de consommation», ça veut dire une société où est-ce que le secteur d’activité économique le plus important est le secteur de la consommation : Vente au détail, restauration, services d’installation du cable, etc.

Société de consommation s’oppose à «société de production» et à «société de transformation».

Les secteurs de productions sont ceux de l’extraction minière et gazière, la foresterie, l’agriculture. La production d’électricité est aussi dans cette catégorie.

Le secteur de transformation est le secteur du raffinement de la matière première – transformer le bauxite en aluminium, les troncs d’arbres en 2×4.

N’en déplaisent aux militants écologistes du monde, le secteur de la consommation est le secteur d’activité économique le moins polluant par dollar de valeur ajoutée à l’activité économique. Faque c’est mieux que les alternatives.

Et la décroissance?
Fuck la décroissance.

Il y a, environ, entre 80 et 90 billions de dollars* dans le monde.
Il y a aussi 8 milliards d’humains dans le monde.
Ça veut dire un grand total de environ 10 000 dollars par personne +/- 10%.

C’est pas beaucoup.
C’est pas vrai qu’un simple partage de la richesse va être suffisant pour remplir les besoins de base des gens – en nourriture et en logements, peut-être (à supposer qu’on peut construire les infrastructures pour), mais il n’y a pas assez d’argent pour tous les autres besoins de base comme l’éducation et la santé.

Le simple partage ne marcherait pas.
Il n’y a pas encore assez de richesse dans le monde.

Donc, oui au développement durable.

Source :
http://www.marketwatch.com/…/this-is-how-much-money-exists-…

*Je ne compte pas les valeurs 600-1200 billions de dollars dérivées des contrats entre parties dont la valeur repose sur les performances d’indices économiques pour 2 raisons justifiées, selon moi :
1- On ne peut pas utiliser la valeur de ces contrats pour nourrir les gens sans détruire de facto ledit contrat et en annuler la valeur.
2- Les valeurs dérivées sont des ententes à somme nulle – c’est à dire que pour chaque personne qui y gagne, une autre personne y perds quelque chose d’égale valeur, donc ça n’ajoute rien à la richesse totale du monde.
Une personne avec des connaissances spécialisées en économie pourrait me contredire et m’expliquer si j’ai tort.

Advertisements